Island Games : à la découverte des « Jeux Olympiques » des Îles

Ce week-end a été dévoilée la liste des 16 équipes qui seront présentes au tournoi de football des Island Games. Ces « Jeux Olympiques », prévus en juillet 2023 à Guernesey, rassembleront 24 délégations de certaines îles appartenant ou étant associées à des États européens souverains.

Les Island Games sont organisés depuis 1985 par l’International Island Games Association.

Cet évènement est d’abord prévu pour être une célébration sportive unique entre différentes îles appartenant ou étant associées à des États souverains.

Toutefois, la 1ère édition de 1985 sur l’Île de Man est un tel succès (15 délégations et 700 athlètes participants) que l’expérience est renouvelée par la suite tous les 2 ans. En 2023 les Island Games organisés à Guernesey seront la 19e édition de ces Jeux des îles.

Les Island Games ont avant tout été créés pour permettre aux communautés insulaires de pouvoir promouvoir leur culture et leur patrimoine tout en permettant aux athlètes de pouvoir concourir au niveau international.

Le nombre de participants ne cesse de grandir : de 15 en 1985 il passera à plus d’une vingtaine de délégations pour les éditions suivantes avec plus de 2000 athlètes réunis.

Ces Jeux rassemblent des territoires variés qu’ils soient britanniques (Île de Man, Sheltand) norvégiens (Orkney) suédois (Gotland) ou encore danois (Îles Féroé, Groenland).

Sont également présentes les îles anglo-normandes : des territoires particuliers puisque ces îles sont en fait des « baillages » (Jersey et Guernesey [comprenant Guernesey, Alderney, Sark, Hermet et quelques petites îles]). Elles ne font pas partie du Royaume-Uni mais sont quand même des dépendances de la Couronne britannique.

À noter que le terme « îles anglo-normandes » est un terme géographique, pas une unité politique. Jersey et Guernesey sont administrés séparément depuis la fin du XIIIe siècle. Chacune a ses propres lois, élections et organes représentatifs indépendants.

Donc ces îles ont la main sur la plupart de leurs affaires intérieures sauf pour ce qui est de la représentation internationale et la défense. C’est également le cas de l’Île de Man, située en mer d’Irlande.

Les Island Games comprennent aussi des territoires d’outre-mer britannique hors d’Europe. Comme les Bermudes, les îles Caïmans, les îles Falkland ou encore l’île de Sainte-Hélène.

Les « Jeux des îles » s’étendent d’ailleurs même à des territoires du continent puisque Gibraltar, territoire d’outre-mer britannique contesté par l’Espagne, y participe et a même organisé les éditions de 1995 et de 2019.

Notons aussi comme particularité la présence de l’archipel des îles Åland. Une province (très) autonome de Finlande, tournée culturellement vers la Suède, et qui dispose de son propre drapeau et son propre gouvernement.

Les Island Games ne se cantonnent pas qu’à des territoires britanniques ou scandinaves puisque d’autres îles d’autre pays sont, ou étaient, associées à ces jeux. Comme Rhodes (Grèce), Minorque (Espagne), le comté de Saare (Estonie) Gozo (Malte). Et même un territoire du Canada avec l’île du Prince Edouard.

Certains Etats reconnus comme l’Islande ou Malte ont même envoyé leurs propres délégations aux premières éditions des Island Games.

Pour ainsi promouvoir leur « petit » pays et gagner en prestige grâce au sport.

Au tableau total des médailles : Jersey en en tête avec au total 593 médailles d’or, 584 d’argent, et 516 de bronze. Suivent Guernesey et l’Île de Man (le cycliste Mark Cavendish a d’ailleurs remporté 2 médailles pour ce territoire lors des Island Games 2003).

Pour ce qui est du football, le tournoi est apparu aux Island Games de 1989. L’équipe Îles Féroé remportent la compétition, ainsi que la suivante en 1991. (L’archipel autonome danois n’enverra par la suite plus d’équipes de football, étant désormais membre de l’UEFA et de la FIFA).

Depuis, Guernesey et Jersey sont les sélections les plus titrés avec 3 médailles d’or pour le tournoi masculin. Le tournoi féminin, apparu en 2001, est dominé lui par l’équipe d’Åland avec 3 titres.

Le dernier tournoi n’a pas eu lieu en 2021, en raison de la pandémie Covid-19, mais en 2019 à Ynys Môn, île au large du Pays de Galles. Pourtant les Island Games 2019 étaient organisés à Gibraltar, mais compte tenu du manque de stades disponibles sur ce petite territoire, le tournoi a été délocalisé.

Pour 2019, le tournoi masculin est remporté par la région hôte, Ynys Môn, tandis que l’île de Man remporte le tournoi féminin.

Le football est tellement populaire dans ces territoires que, pour l’édition 2023 à Guernesey, 19 équipes ont postulé pour être présentes au tournoi masculin.

Malheureusement, compte tenu des difficultés logistiques pour l’organisation d’un tel tournoi, seules 16 équipes peuvent y participer. Un tirage au sort à donc été effectué.

Les sélections tirées au sort : Guernesey (hôte), l’Île de Man, Åland, les Bermudes, les Îles Falkland, Frøya (Norvège), Gozo, Groenland, Île de Wight (Royaume-Uni), Jersey, Minorque, Orkney, Comtée de Saare, Shetland, Sainte-Hélène et Ynys Môn.

Les Island Games de Guernesey du 8 au 14 juillet 2023, qui réuniront près de 3000 athlètes de 24 délégations autour de 18 disciplines sportives, seront donc l’occasion d’en savoir d’avantage sur ces petits territoires insulaires qui utilisent le sport pour exister, mettre en avant leurs symboles et promouvoir leur culture.

FIN

Kévin Veyssière

Cet article est également disponible en THREAD sur le compte Twitter :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.