Coupe du Monde au Qatar : la vitrine sportive au centre des critiques internationales

Dans 1 an, le 21 novembre 2022 débutera la Coupe du Monde de football au Qatar. Un évènement planétaire qui permet déjà au petit émirat du Golfe d’être au centre du Monde, même si cette stratégie de « séduction » par le sport doit faire face à de nombreuses critiques.

Lire la suite « Coupe du Monde au Qatar : la vitrine sportive au centre des critiques internationales »

Jeux Olympiques : l’histoire méconnue des Samoa Américaines

Ce week-end, les qualifications en natation aux Jeux Olympiques ont montré la présence des Samoa Américaines, du Brunei ou encore des Tonga. La présence des Samoa Américaines interroge, alors que pourtant ce territoire est toujours sous souveraineté des États-Unis. Explications.

Lire la suite « Jeux Olympiques : l’histoire méconnue des Samoa Américaines »

Le « Crunch » : « bataille » historique entre l’Angleterre et la France

Ce samedi l’équipe de France de Rugby affronte le XV de la Rose dans le cadre du tournoi des 6 Nations. Cette rencontre, surnommée le « Crunch », a une saveur particulière puisqu’elle est le prolongement sportif d’une rivalité historique entre les deux pays.

Lire la suite « Le « Crunch » : « bataille » historique entre l’Angleterre et la France »

Pourquoi un prince saoudien rachète le club de Châteauroux ?

C’est officiel le club de la Berrichonne de Châteauroux a été racheté par le prince saoudien Abdullah bin Mosaad. À l’heure où les mouvements financiers venus de la pétromonarchie du Moyen-Orient génèrent beaucoup de fantasmes, la question se pose : pourquoi un tel investissement dans un club de Ligue 2 ?

Lire la suite « Pourquoi un prince saoudien rachète le club de Châteauroux ? »

#VeloPolitics : cyclisme, nouvelle vitrine des Emirats Arabes Unis

Ce dimanche 21 février débute le UAE Tour, la course cycliste phare des Emirats Arabes Unis. Une compétition loin d’être anodine, tant le pays du Golfe persique a fait du vélo un atout indispensable de sa diplomatie par le sport. (en partenariat avec @VeloFute)

Lire la suite « #VeloPolitics : cyclisme, nouvelle vitrine des Emirats Arabes Unis »

Coupe du Monde des clubs : origines, enjeux et avenir

Alors que la finale de la Coupe du Monde des Clubs oppose ce 11 février le club allemand du Bayern Munich face au club mexicain des Tigres UANL, retour sur l’origine de cette compétition et pourquoi la FIFA, l’organisation mondiale du football, cherche à l’étendre à plus de clubs

Lire la suite « Coupe du Monde des clubs : origines, enjeux et avenir »

Quand un Euro de football peut en cacher un autre : la Coupe d’Europe de la CONIFA

En juin prochain aura lieu la seizième édition de l’Euro de football. Mais alors que les plus grandes équipes nationales de football vont s’affronter pour se disputer le titre de champion d’Europe, une autre Coupe issue du même continent aura lieu dans le même temps. Celle de la Conifa, la Confédération des associations de football indépendantes. Kezaco ?

Lire la suite « Quand un Euro de football peut en cacher un autre : la Coupe d’Europe de la CONIFA »

Pourquoi la FIFA hausse le ton face au projet de ligue fermée européenne ?

La FIFA et les 6 confédérations de football, l’UEFA en tête, sont passées à l’action. Elles ont sorti le 21 janvier les grands moyens en menaçant clubs & joueurs qui souhaiteraient participer à une ligue fermée : la fameuse Super Ligue Européenne. Pourquoi ?

Lire la suite « Pourquoi la FIFA hausse le ton face au projet de ligue fermée européenne ? »

Pourquoi la Ligue 2 intéresse t-elle tans les investisseurs étrangers ?

Le club de Nancy a été racheté début janvier par le groupe d’investissement sino-américain NewCity Capital. Avec bientôt Chatearoux c’est près de 10 clubs de Ligue 2 qui seront détenus, tout ou partie, par des investisseurs étrangers. Pourquoi le second échelon du football français intéresse-t-il tant ?

Lire la suite « Pourquoi la Ligue 2 intéresse t-elle tans les investisseurs étrangers ? »

Vendée Globe : le tour du monde à la voile en quête d’un écho international

Les premiers participants du Vendée Globe arriveront ce mercredi 27 janvier aux Sables-d’Olonne et ainsi en terminer avec près de 80 jours de course en solitaire. Une édition 2020-2021 unique en raison de la situation sanitaire et qui cherche encore à séduire un plus grand nombre de participants étrangers et de spectateurs internationaux.

Lire la suite « Vendée Globe : le tour du monde à la voile en quête d’un écho international »

Handball : Une Coupe du Monde sans la « Russie »

Le championnat du monde masculin de handball, en Égypte, aura une saveur particulière pour l’équipe de Russie, puisqu’elle ne pourra pas jouer sous le nom de son pays, ni porter ses couleurs. Le résultat d’une sanction prononcée le mois dernier par le TAS, le Tribunal arbitral du sport.

Lire la suite « Handball : Une Coupe du Monde sans la « Russie » »

BREXIT : Quelles conséquences sur le football anglais et européen ?

À partir du 1er janvier 2021, le Brexit sera officiel entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Une date qui annonce du changement pour le football anglais et la libre circulation des joueurs des 27 pays membres de l’Union Européenne sur le sol britannique.

Lire la suite « BREXIT : Quelles conséquences sur le football anglais et européen ? »

Brexit : les nouvelles conséquences sur le football anglais

La Fédération anglaise de football a annoncé le mardi 1er décembre les nouvelles restrictions qui s’appliqueront aux transferts de joueurs européens vers les clubs anglais. Des mesures mises en place pour anticiper la sortie prochaine du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Lire la suite « Brexit : les nouvelles conséquences sur le football anglais »

Qatar et Coupe du Monde 2022 : le football comme outil diplomatique

Il y a tout juste dix ans, le 2 décembre 2010, le Qatar obtenait l’organisation de la Coupe du monde 2022. Le 31 mai 2011, ce petit État du Moyen-Orient devenait actionnaire majoritaire du Paris Saint-Germain. Deux stratégies qui lui ont permis, une décennie plus tard, de s’installer comme le lieu incontournable du football mondial.

Lire la suite « Qatar et Coupe du Monde 2022 : le football comme outil diplomatique »

Macédoine du Nord : une qualification historique à l’Euro

La Macédoine du Nord s’est qualifiée le 12 novembre dernier pour le prochain Euro en 2021. Une qualification HISTORIQUE car c’est la 1ère fois que cette sélection va participer à cette compétition L’occasion de découvrir un peu plus ce pays des Balkans.

Lire la suite « Macédoine du Nord : une qualification historique à l’Euro »

Le FC Geopolitics a 1 AN !

Il y a 1 an déjà je lançais ce blog et le compte Twitter dédié avec l’idée d’écrire, pour le plaisir, un article par semaine sur des sujets géopolitique, économique en lien avec le sport le plus populaire du monde, football.

80 articles et sujets analysés plus tard, quel bonheur de voir que le Football Club Geopolitics intéresse autant et compte plus de 22 000 abonnés. Un grand merci à toute la communauté qui s’est créée autour de ce magnifique club.

Lire la suite « Le FC Geopolitics a 1 AN ! »

Saint-Marin : Rencontre avec l’un des plus grands fan de l’une des plus petites équipes du Monde

Il a été rendu célèbre grâce à un tweet inspiré par une chanson de Céline Dion, célébrant l’un des rares buts de l’équipe nationale de football de Saint-Marin en 2019. Rencontre avec le créateur du compte Twitter fan de l’un des plus petits et l’un des plus anciens Etats au monde.

Lire la suite « Saint-Marin : Rencontre avec l’un des plus grands fan de l’une des plus petites équipes du Monde »

La Guinée Équatoriale, OVNI de la CAN 2021

La Guinée Équatoriale ne gagnera sûrement pas la Coupe d’Afrique des Nations 2021, mais peu importe. Cet insolite pays d’Afrique centrale a déjà réussi son tournoi, en décrochant le premier billet qualificatif de son histoire pour la phase finale de la compétition ; c’est pourtant déjà sa troisième participation, après les CAN 2012 et 2015. Qu’attendre, et que savoir de ce petit pays d’Afrique pas comme les autres, alors que sa sélection, le Nzalang Nacional, s’apprête à affronter la redoutable Algérie pour le deuxième match de la phase de groupes ?Encastrée à l’ouest du continent entre le Cameroun et le Gabon, la Guinée Équatoriale a la particularité d’avoir sa capitale administrative, Malabo, située sur la petite île de Bioko, au large des côtes camerounaises, bien que sa ville la plus peuplée, Bata, soit située sur la côte continentale. Ses près de 30 000 km² de superficie en font l’équivalent de la Bretagne, mais elle abrite moins d’un million et demi d’habitants, pour une faible densité de population d’environ 50 par km². Autre particularité de la Guinée Équatoriale : elle est l’unique pays africain à avoir pour langue officielle l’espagnol. Un héritage de la colonisation du territoire par les Espagnols dans la seconde moitié du XIXème siècle, alors que les Européens se font concurrence aux quatre coins du continent. L’Espagne crée la Guinée espagnole en 1856, mais bousculée par les puissances britannique, française et allemande en Afrique centrale, elle voit ses possessions africaines se réduire à coups de traités jusqu’en 1900. En 1968, la Guinée espagnole suit la vague décolonisatrice et gagne son indépendance : la Guinée Équatoriale est née.    Mais le pays reste fragile, et voit s’installer seulement onze ans plus tard à sa tête un homme, encore en poste aujourd’hui, ce qui en fait actuellement le président à la plus grande longévité du globe : Teodoro Obiang Nguema. Depuis 1979 et son coup d’État, l’Équato-guinéen contrôle le pays d’une main de fer, est reconduit plusieurs fois avec des scores électoraux astronomiques, voire douteux (plus de 97% des voix en 2003, avec une abstention de 80%), et place son fils, Teodorin Obiang, au poste de vice-président. La corruption mine les élus – le vice-président Obiang a été récemment condamné à Paris, dans l’affaire des « biens mal acquis », un gigantesque détournement de fonds publics –, la répression politique est presque assumée par le régime, qui affirme avoir déjoué une dizaine de coups d’État depuis 1979, mais qui parle de 1979 comme d’un « coup de liberté ». Dans les années 1990, la découverte de ressources pétrolières dans la région est une aubaine pour les Obiang, qui en font la principale manne financière du pays, au point de faire aujourd’hui de la Guinée Équatoriale l’un des pays au PIB par habitant le plus élevé d’Afrique (près de 20 000 dollars en 2017, selon les Nations Unies). Pourtant, les conditions de vie de la population équato-guinéenne restent précaires, car les pétrodollars ne sont que très peu investis dans les services publics, et permettent plutôt la création de projets comme la ville artificielle de Djibloho, vitrine du régime équato-guinéen. Mais qu’en est-il du football en Guinée Équatoriale ?    Son faible niveau de population a longtemps empêché le pays d’exister sportivement, même sur la scène continentale. Ce n’est qu’à partir du milieu des années 2000 que la Guinée Équatoriale commence doucement à se faire une petite place dans le sport roi, d’abord en ouvrant sa sélection aux joueurs nés et évoluant à l’étranger. Un évident appel à l’importante diaspora équato-guinéenne d’Espagne, qui a accueilli du fait de l’ancienne relation coloniale bon nombre d’Équato-guinéens tout au long du siècle dernier. La sélection accueille même des joueurs d’Amérique du Sud naturalisés, du Brésil notamment, sous le mandat de sélectionneur du Brésilien Antonio Dumas (entre 2005 et 2006). En parallèle, le pays investit, et termine en 2007 deux stades de grande envergure, ceux de Malabo et Bata. Cette même année, elle signe une des plus grandes performances de son histoire en battant le voisin camerounais 1 à 0.    Cet effort permet au pays, en 2012, d’accueillir la CAN avec le Gabon, et donc d’y participer en tant que pays hôte. Un véritable tremplin pour la Guinée Équatoriale, qui voit sa sélection le Nzalang (qui signifie « éclair », en fang) Nacional rallier les quarts de finale, pour s’incliner devant les Éléphants ivoiriens. En 2015, un coup de théâtre lui permet de recevoir de nouveau, et seule cette fois, le prestigieux tournoi : le Maroc, initialement organisateur, se désiste tardivement pour des raisons sanitaires, alors que le virus Ebola ravage l’Afrique de l’Ouest. La Guinée Équatoriale prend le relais, pour ce qui sera une véritable fête nationale, puisque la sélection atteint chez elle les demi-finales du tournoi, avant de subir la loi du Ghana des frères Ayew (0-3). Depuis, c’est la traversée du désert pour le Nzalang Nacional, jusqu’à cette CAN 2021, pour laquelle elle s’est qualifiée en prenant la deuxième place du groupe J, dominé par la Tunisie.    Pourtant, la sélection équato-guinéenne n’échappe pas aux affaires extra-sportives. L’instabilité chronique des sélectionneurs (plus de vingt en quinze ans), les polémiques autour des binationaux, les inégalités de traitement entre les joueurs, la gestion délirante du football dans le pays sont autant d’éléments qui collent à la peau du Nzalang Nacional. Henri Michel, sélectionneur de l’équipe en 2011, témoignait juste avant la CAN 2012 de la situation pour RFI : « C’est ahurissant ce qui se passe ici (comparé aux autres pays africains qu’il avait connus, ndlr). On part avec rien. […] Des personnes interfèrent aussi dans la composition de l’équipe, j’ai des joueurs qui n’ont pas été convoqués. » Le Français confiait aussi, au cours du même entretien, que le président l’avait personnellement contacté pour lui demander « d’offrir un visage plaisant » à la sélection : une preuve de la conscience de Teodoro Obiang de l’impact potentiel du football sur son pays. En 2015, il avait également une sortie remarquée à quelques jours du début de la CAN, en achetant 40 000 billets sur sa fortune personnelle pour les brader afin de permettre aux plus démunis d’assister aux rencontres, qui se déroulaient donc en Guinée Équatoriale.    Il est difficile de savoir où se situe cette sélection, menée par Pedro Obiang, le milieu de terrain de Sassuolo, et Emilio Nsue, son meilleur buteur, passé notamment par l’APOEL Nicosie ou Middlesbrough. Ayant hérité d’un des groupes les plus relevés de cette CAN (Côte d’Ivoire, Algérie, Sierra Leone), elle aura fort à faire pour passer le premier tour. Mais, à l’image de ses parcours héroïques en 2012 et 2015, le Nzalang Nacional n’est pas à l’abri d’un éclair de génie. https://www.france24.com/fr/20150114-can-2015-guinee-equatoriale-prix-billets-place-teodoro-obiang-nguema-footballhttps://www.rfi.fr/fr/afrique-foot/20111030-henri-michel-14-finale-can-faut-pas-rever